Publié le Catégories Non classé

Bogdan Konopka à la Galeria Entropia

27 juin - 28 juillet 2017

Au mois de juillet 2017, la Galeria Entropia de Wroclaw (Pologne) expose les notations photographiques de Bogdan Konopka réalisées en 1988 et représentant les “Murs aveugles” (“ŚLEPE ŚCIANY”) de Wroclaw.

L’intitulé « murs aveugles » désigne généralement les murs sans fenêtres des bâtiments détruits comme conséquence des dommages de la guerre ou démolis intentionnellement pour construire de nouvelles voies de communication – et ce particulièrement dans les villes ex-allemandes. Dès le début des années 1960, les gigantesques espaces vides de nombreuses villes devinrent les cadres de la peinture monumentale utilitaire. Les murales de la République Populaire de Pologne n’étaient pas au service de la publicité – le monopole d’état n’en ayant pas besoin- , mais affirmaient plutôt l’existence et la mise en valeur des diverses entreprises et institutions d’état nationales et régionales. Non moins importante fonction de ces murales était la réanimation de la ville sur ces façades négligées et fissurées par le développement d’une esthétique affirmée et de la couleur.

La série des murales de Wroclaw fut prise par Bogdan Konopka en décembre 1988 et témoigne d’une vision économe de sa ville à la veille de sa transformation politique, et ce juste avant l’émigration de l’artiste. De ce moment particulier de suspension- à la fois dans la biographie sociale et personnelle de l’auteur – émane discrètement les images de la vie quotidienne.

“Lorsque la philosophie peint sa grisaille dans la grisaille, une manifestation de la vie achève de vieillir. On ne peut la rajeunir avec du gris sur du gris, mais seulement la connaître.” (Hegel, Principes de la philosophie du droit)

Alicja Jodko

Plus d’informations sur le site de la Galeria Entropia.

Bogdan-konopka_francoise-paviot