Dieter Appelt

Né en 1935 en Allemagne, vit et travaille à Berlin (Allemagne).

“Surtout connu pour ses photographies, Dieter Appelt n’a en fait jamais cessé de travailler avec des images animées, comme il n’a jamais cessé de réaliser des sculptures ou de faire des dessins. Le film de par sa nature même est pour lui un mode spécifique d’interrogation et de réponse sur des thématiques qui constituent l’essentiel de son travail : la durée, l’attente et la capacité du temps à générer son propre espace. Mais il a vis-à-vis de la photographie les mêmes exigences exploratoires que vis-à-vis du film ce qui l’amène à construire et à approfondir, au fur et à mesure de ses œuvres, une relation essentielle entre les deux supports. Il réalise un de ses tout premiers films à Monte Isola : « Statische Vibration Monte Isola » en 1978 à peine deux ans après sa série : « Hommage à Beuys » qui initie le début de son engagement en photographie. Il dit volontiers «  Je fais de la photographie avec le cinéma et du cinéma avec la photographie ». Mais dans ces rapports quasiment pendulaires, il ne faut voir  ni un manque, ni une symbiose car ses images ne peuvent exister qu’avec la photographie comme ses films ne peuvent exister qu’avec le cinéma. L’essentiel dans cette concentration de différents moyens d’expression est pour lui la production d’une pensée en image.

Technicien hors pair et très bon mathématicien, il manie aussi bien les cameras 16 et 35 mm que la chambre photographique Sinnar grand format ou la camera Arri 35 dont il a fait l’acquisition plus récemment. Cette dernière  lui permet de réaliser des prises de vue à une cadence, qu’il détermine lui-même au préalable,  de une à cent cinquante images par secondes,  et de pratiquer  également l’accéléré ou le ralenti. C’est avec elle qu’il  a notamment produit un  ensemble de plusieurs centaines d’images fixes  et un film de noir et blanc de trois minutes trente sur le Pont du « Forth» en Ecosse. A travers cette osmose, il souhaite ainsi nourrir  son projet en provoquant chaque medium dans sa spécificité.

Quand il intervient dans le champs de l’image fixe, il pratique des accumulations qu’il réalise à la prise de vue en bombardant un sujet, qui tourne sur un plateau, de plusieurs milliers d’expositions  ou bien au cours du tirage, il crée des superpositions d’images en accumulant  négatifs et positifs. La présentation finale de ces photographies prend souvent  la structure d’une séquence plus ou moins complexe, certaines comportent parfois plusieurs centaines de photographies, qu’il appelle « tableau » ou « partition » photographique, où la notation musicale intervient également comme un modèle générateur d’images, et qui doit être lue comme le déroulé d’une projection cinématographique.

Avec le film, cette « machine à faire du temps »,  il fait aussi apparaître  la temporalité dans sa matérialité plastique et il s’oppose à l’instantané pour se tourner vers la lenteur, la stratification, la sédimentation et libérer ainsi le processus d’un mouvement accompli et « travailler dans le temps long ».  Il évite  toutes les structures narratives du récit pour inventer des formes qui prennent naissance à travers des notions proches du vortex, cette projection spatiale du temps : multiples expositions, temporalité ralentie, éclatement du sujet, rimes visuelles. Il souhaite ainsi rendre apparent ce qui n’existe pas, n’a jamais existé et n’existera jamais et libérer un temps sans fin qui pour lui est « la mort par excellence ». Il s’attache ainsi à dépasser la fixité pour rendre l’image active et révélatrice de cette condensation temporelle et de ce processus de métamorphose conditionné par les appareils d’enregistrement.

Enfin, Dieter Appelt pratique souvent dans ses œuvres ce qu’il appelle des « hommages » que ce soit à Jules-Etienne Marey, Yasujiro Ozu, Marguerite Duras ou Andreï Tarkovski pour ne citer qu’eux. Passionné par le cinéma expérimental,  il en a une excellente connaissance. Ce qui l’intéresse dans le cinéma advient également en littérature que ce soit avec les Canto d’Ezra Pound ou les Impressions d’Afrique de Raymond Roussel. Certains de ses films sont accompagnés de montages musicaux ou sonores, ce qui lui a donné l’occasion de collaborer avec John Cage.”

Françoise Paviot

Accrochages à la galerie
Expositions personnelles (sélection)

2016
“Zeitbezeichnungen”, Galerie Thomas Schulte, Berlin, Allemagne

2014
« Fig. 3 Memory Trace », Galerie Thomas Schulte, Berlin, Allemagne

2011
« Rétrospective Dieter Appelt », Musée Joseph Beuys

2010
« Die Landschaft ohne Horizon », Musée Joseph Beuys

2009
« Dix Portraits par Dieter Appelt », MoMA, New York, Etats-Unis

2008
« Das Feld », Galerie Kicken, Berlin, Allemagne
« Lichtspuren », Museum der Stadt Linz, Allemagne
2007
« Raum », Orte der Kunst-Akademie der künste, Berlin, Allemagne
« Dieter Appelt Ramifications », Musée Réattu, Arles, France
« Metrik Space-Forth-Bridge-Cinema », Scottish National Gallery, Edimbourg, Ecosse
Guartini Fondation, Gallery, Berlin, Allemagne

2006
« Hände », Staatliche Museen zu Berlin/ Kunstbibliothek, Berlin, Allemagne

2005
Centre canadien d’Architecture, Montréal, Québec
Art Affairs, Amsterdam, Pays-Bas
Galerie Rudolf Kicken, Berlin, Allemagne
Galerie Thomas Schulte, Berlin, Allemagne
La Maison Rouge, Fondation Antoine de Galbert, Cinéma-Prisma, Paris, France
408 Bider, Finow-cinema, Berlin, Allemagne

2004
« Wiesent Cinema », Galerie Guy Bärtschi, Genève, Suisse

2002
Museum für Photographie, Brunswick, Allemagne
« Zone (Hommage à Andrej Tarkowskij », Pace Mc Gill, New York, Etats-Unis

2001
« Fremd ins Gesicht », Van Laere Contemporary Art, Avers, Belgique
« Noch einmal Tage liebes Augenlicht », Galerie der Stadt, Stuttgart, Allemagne

 

Expositions collectives (sélection)

2017
“Géométrie dans l’espace”, Espace Topographie de l’Art, Paris, France

2016
“Entre sculpture et photographie”, Musée Rodin, Paris, France

2015
“Là où commence le jour”, Lille Métropole Musée d’art moderne, d’art contemporain et d’art brut, Lille, France

2014
« Avers et revers sensible », Espace Topographie de l’Art, Paris, France
“Lens’ based sculpture. Die Veränderung der Skulptur durch die Fotografie”, Akademie der Künste, Berlin, Allemagne ; Kunstmuseum Liechtenstein, Vaduz, Liechtenstein

2013
« Revoir Réattu », Musée Réattu, Arles, France

2009
« Chambre d’Echo », Musée Réattu, Arles, France
« Revolution im Bild », Print Media Academy, Heidelberger Druckmaschinen, Heidelberg, Allemagne
« Zeichnung », Akademie der Künste, Berlin, Allemagne

2008
« Curated Notation », Akademie der Künste, Berlin Allemagne
« As time goes by », Berlinische Galerie Landesmuseum für Moderne Kunst, Fotografie und Architektur, Berlin, Allemagne

2006
Lentos Kunstmuseum, Nomaden im Kunstsalon, Linz, Autriche
Galerie Hermeyer, Figuration II, Munich, Allemagne
Kunstbibliothek, Sprechende Hände, Berlin, Allemagne
Künste Akademie, Raum Orte der Kunts , Berlin, Allemagne

2005
« Zeitstrecke », Villa Oppenheim, Berlin, Allemagne
Berlinische Galerie, UdK Berlin – Fakultät Bildende Kunst, Berlin
MARTa, (my private) Heroes, Herford, Allemagne
10. Art Forum Berlin, Berlin, Allemagne

2004
9. Art Forum Berlin, Berlin, Allemagne

2003
Alteoner Museum, Zwiesprache, Hambourg, Allemagne
Deutsches Historisches Museum, Von Körpern und anderen Dingen (Wanderausst.), Berlin, Allemagne
Stedelijk Museum voor Actuele Kunst, Gelijk het leven, Gand, Belgique

2002
« Photografie in Deutschland nach 1945, Schupman Collection », StadtMuseum, Münster, Allemagne
« Accrochage Old and New », Art Affairs, Amsterdam, Pays-Bas

2001
« Das Versprechen der Fotografie », Kessels Haus, Hanovre, Allemagne
« American–European Art Associates », Inc. New York, Etats-Unis

Collections publiques

Katharina Faerber Collection, Genève, Suisse
Musée Rath, Genève, Suisse
Centre d’Art Contemporain de Rennes, France
Centre Georges Pompidou, Paris, France
Elisabeth-Schneider-Stiftung, Fribourg, Allemagne
Musée d’Art Contemporain de Marseille, France
Neue Galerie des Stadt, Linz, Autriche
Musée des Beaux-Arts de Liege, Belgique
Graphische Sammlumg Stadtsgalerie, Stuttgart, Allemagne
Collection Jack Benning, New York, Etats-Unis
DG-Bank, Francfort, Allemagne
IFA-Institut, Stuttgart, Allemagne
Musée du Quebec, Québec
Miro Fountation Generalitat de Catallunia, Barcelone, Espagne
Hara-Museum of Contemporary Art, Tokyo, Japon
Museum of Modern Art, New York, Etats-Unis
Metropolitan Museum, New York, Etats-Unis
Stedeljik Museum, Amsterdam, Pays-Bas
Sammlung Jörg Rumpf, Cologne, Allemagne
Sammlung Manfred Heiting, Amsterdam, Pays-Bas
Städtische Galerie im Lehnbachhaus, Munich, Allemagne
Centre Canadien d’Architecture de Montreal, Québec
Fine Art Service, Mark Bloudeau, Genève, Suisse
The Victoria & Albert Museum, Londres, Royaume-Uni
The Art Institute of Chicago, Etats-Unis
Neue Nationalgalerie Preuffiseher Kulturbesitz, Berlin, Allemagne
Landesmuseum fur Architektur, Allemagne
Photographie kunst Berlinische Galerie, Berlin, Allemagne
Sammlung Gundlach, Hambourg, Allemagne
Centre d’Art Contemporain de Basse-Normandie, France
Bibliothèque Nationale de France, Paris, France
South Gallery International Museum of Photography at George Eastman House, New York, Etats-Unis
Maison Européenne de la Photographie, Paris, France
Museum of fine Art, Houston, Etats-Unis
The Saint Louis Art Museum, Saint-Louis, Etats-Unis
San Francisco Museum of Modern Art, San Francisco, Etats-Unis
Busch-Reisinger Museum, Havard University Cambridge, Massachusetts, Etats-Unis
Neues Museum Weserburg, Brême, Allemagne
Los Angeles County Museum of Art, Los Angeles, Etats-Unis
Sammlung Claudia Octker, Francfort, Allemagne
Sammlung Vera Röhm, Darmstadt, Allemagne
Henry Mendelsohn Buhl Collection, New York, Etats-Unis
Joshua P.Smith Collection, Etats-Unis

Prix et bourses

Lauréat du concours de la Ville de Bruxelles (2004)

Publications monographiques et collectives

Ramifications, Musée Réattu, Actes Sud, 2008

Dieter Appelt, Photopoche, Actes Sud, 2006

Nomaden im Kunstsalon – Begegnungen mit der Moderne, Kat. Lentos Kunst-museum, Linz, 2006

Dieter Appelt : Forthbridge cinema metric space, Centre canadien d’architecture, 2005

Dieter Appelt : Wiesent Cinema, Galerie Guy Bärtschi, 2004

Deutsche Photography: Von Korpern und anderen Dingen, 2004

Musée des Ponchettes, Septembre de la Photographie, Nice, 2004

Art and Photography, Phaidon, 2003

Epifanie, SMAK, Gent, 2003

Stedelijk Museum voor Actuele Kunst: Non finito, SMAK, Gent , 2000

Dieter Appelt, The Art Institute of Chicago and Ars Nicolai, 1995

Mort et Résurrection de Dieter Appelt, Michel Tournier, Herscher, 1981

Écrits
dieter-appelt10_françoise-paviot
  • dieter-appelt17_françoise-paviot

  • dieter-appelt16_françoise-paviot

  • dieter-appelt15_françoise-paviot

  • dieter-appelt14_françoise-paviot

  • dieter-appelt13_françoise-paviot

  • dieter-appelt12_françoise-paviot

  • dieter-appelt11_françoise-paviot

  • dieter-appelt9_françoise-paviot

  • dieter-appelt8_françoise-paviot

  • dieter-appelt7_françoise-paviot

  • dieter-appelt6_françoise-paviot

  • dieter-appelt5_françoise-paviot

  • dieter-appelt4_françoise-paviot

  • dieter-appelt3_françoise-paviot

  • dieter-appelt2_françoise-paviot

  • dieter-appelt1_françoise-paviot

  • dieter-appelt_francoise-paviot

    Dieter Appelt, Film Partitur, 2016, partition de 12780 images pour un film de 8 minutes, 120 x 235 cm